Plongez Pépère !

Mon aquarium - Technique

Publié dans Aquarium
| 16 juin 2010

2010_06_06_0165_dxo_raw

Il trône depuis la fin de l'année 2009 dans le salon, à la place de bac dédié pendant 10 ans aux cichlidés africains. L'aquarium industriel succède au "jamais fini-maison", l'aridité des roches laisse la place aux plantes. Long de 2 mètres, large de 50 cm et haut de 70 cm, sa capacité utile est de 640 litres. Il est éclairé par deux rampes composées chacune de deux néons T5 de 80 W ; de quoi satisfaire les plantes amazoniennes les plus exigeantes.

Le sol est composé d'une couche de terre (sable, argile, terre de bruyère véritable) séparée de la couche de sable superficielle par un treillis plastique serré laissant passer les racines mais capable de décourager d'éventuels fouisseurs. Le chauffage est assuré par un cordon intégré au sol et surtout par deux résistances thermostatiques de 300 W chacune; la température visée est de 27 degrés, compromis entre plantes et discus.

Lire la suite...

2010_06_06_0175_dxo_raw de Plongez-Pépère, sur Flickr

 

Le choix de cet aquarium a été guidé par son absence de filtre interne. La filtration est assurée par un filtre Eheim externe, intégré dans le placard de droite du meuble support. Deux prises d'eau, à chaque extrémité du bac, acheminent environ 400 litres par heure vers ce filtre (réglage à mi-puissance) ; l'eau est refoulé par un tube percé situé juste en dessous de la surface, à droite de l'aquarium.

 

 

 

2010_06_06_0176_dxo_raw de Plongez-Pépère, sur Flickr

 

 

Le placard gauche renferme le programmateur qui pilote la filtration, le chauffage, l'éclairage (de 11h30 à 21h30) et le nourrisseur automatique (12 h, 16h30 et 21h).

 

 

 

2010_06_06_0181_dxo_raw de Plongez-Pépère, sur Flickr

 

 

La croissance des plantes est facilitée par un enrichissement en CO2. La bouteille d'origine de 2 kg a été rapidement remplacée par une bouteille industrielle de 10 kg (photo de gauche) qui ne devra être changée qu'une fois par an au plus, et pour le même prix que la recharge d'une petite bouteille par un magasin d'aquariophilie. Elle est masquée par un coffre en bois.

 

 

2010_06_06_0182_dxo_raw de Plongez-Pépère, sur Flickr 

 

Détendeur et réducteurs amènent au compte gouttes une bulle par seconde environ, débit suffisant pour maintenir une teneur en CO2 convenable, compte tenu de la douceur de l'eau. Une électrovanne permet de couper l'enrichissement en même temps que l'éclairage. Le diffuseur de CO2 de marque Tunze est équipé d'une pompe qui tourne en permanence, pour contourner ces ratés de démarrage quotidiens.

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2024 fois Dernière modification le dimanche, 21 octobre 2012 20:17
Plus dans cette catégorie : « Mon aquarium - Peuplement
Connectez-vous pour commenter